PATRIOTES
SAINT-EUSTACHE (QUÉBEC)
http://www.patriotes.cc http://www.patriotes.org
49 visites, 50 pages affichées

 

Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
Décès de Jean-Marie Cossette
Mardi 1 mai 2007

À celles et ceux d'entre vous qui n'en sont pas déjà informés, j'ai le regret d'annoncer le décès du Conseiller général et ancien Président général Jean-Marie Cossette, survenu à 15h30 hier après-midi, à l'Hôtel-Dieu de Montréal.

Grand Patriote de l'année 2000, toujours très actif à la Société à 78 ans, jusqu'à tout récemment encore, alors qu'il restait l'âme dirigeante du Club de conversation française qu'il avait mis sur pied à l'intention des immigrants, Jean-Marie aura été un géant parmi nous et son départ laisse un grand vide à la table du Conseil général.

À son épouse Louisette, à sa fille Marie-Josée, à son fils Jean-Daniel, aux autres membres de sa famille et à toutes les personnes qui ont connu et aimé Jean-Marie, je dis en votre nom à tous notre plus profonde sympathie.

Le fleurdelisé a été mis en berne ce matin, dimanche, devant le siège de la Société et il le restera toute la semaine.

Le président général,
Jean Dorion

Voici les détails dont nous disposons présentement concernant les obsèques de Jean-Marie :

Salon funéraire Charles E. Rajotte
765, rue Notre-Dame à Repentigny
vendredi le 4 mai de 14h00 à 22h00 et samedi de 12h00 à 13h30
(450) 654-3342

Les funérailles auront lieu à l'Église de la Purification,
445, rue Notre-Dame à Repentigny à 14h le samedi 5 mai.

30.04.07
©2006 Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal



Mercredi 2 mai 2007

Décès de Jean-Marie Cossette, conseiller général de la SSJBM

MONTRÉAL, le 1er mai /CNW Telbec/ - La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal est en deuil de l'un de ses dirigeants les plus connus et respectés : Jean-Marie Cossette, ex-président de l'organisme et membre de son Conseil général, décédé samedi à l'Hôtel Dieu de Montréal, à l'âge de soixante-dix-huit ans.

Le président général Jean Dorion rappelle que Jean-Marie Cossette, né en 1928 à Saint-Roch de Mékinac et entré pour de bon sur le marché du travail à la fin de sa treizième année comme bûcheron et draveur, était devenu au fil des ans un redoutable auto-didacte, capable de rivaliser avec les meilleurs experts de l'histoire du Québec et de la francophonie nord-américaine.

Sur cette dernière, il avait beaucoup appris sur le terrain, ayant résidé plusieurs années en Ontario, possédé un hôtel dans le Nord de l'Etat de New York et effectué son travail de photographe aérien en Louisiane, où il fut un conférencier régulier de la radio de langue française à Mamou et à Lafayette.

Ces expériences hors Québec avaient rendu Jean-Marie Cossette très conscient de la fragilité du français sur notre continent. Il devait donc se joindre dès les tout débuts au Rassemblement pour l'indépendance nationale, et faire campagne en prononçant des Conférences dans pas moins de douze comtés, à l'élection de 1966, pour ce parti, alors dirigé par Pierre Bourgault.

En octobre 1970, Jean-Marie Cossette sera victime de la répression trudeauiste : emprisonné comme cinq-cents autres patriotes, il sera relâché après vingt-et-un jours de détention sans qu'aucune accusation ne soit portée contre lui. En avril 1971, il fera la découverte d'un dispositif d'espionnage électronique installé dans sa maison durant son emprisonnement, et qui avait permis depuis à la police d'écouter les moindres soupirs de ses occupants.

Élu président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal pour un premier mandat d'un an en 1975, Jean-Marie Cossette devait revenir à la tête de la Société en 1978 et 1979, puis de nouveau en 1985.

En plus d'avoir dirigé jusqu'à tout récemment la société Point du jour aviation, qu'il avait fondée en 1976, Jean-Marie est resté jusqu'à la toute fin, à 78 ans, un exemple de conviction et de constance à la SSJBM, rappelle Jean Dorion. Il était en particulier très apprécié des jeunes immigrants et immigrantes qu'il rencontrait à chaque semaine au Club de conversation française qu'il avait mis sur pied à leur intention dans les locaux de la Société.

Le fleurdelisé restera en berne jusqu'à la fin de la présente semaine en face de la Maison Ludger-Duvernay.

Renseignements: Daniel de Brouwer, (514) 843-8851
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.