PATRIOTES
SAINT-EUSTACHE (QUÉBEC)
http://www.patriotes.cc http://www.patriotes.org
244 visites, 246 pages affichées

 

Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
The Gazette ciblé par une plainte
LCN, dimanche 25 mai 2008

COUVERTURE DU RAPPORT BOUCHARD-TAYLOR
The Gazette ciblé par une plainte

La société Saint-Jean-Baptiste porte plainte contre le quotidien anglophone The Gazette.

Le président de l'organisme, Jean Dorion, a fait parvenir une lettre au Conseil de presse dans laquelle il blâme le journal pour avoir donné des informations sur le rapport Bouchard-Taylor cinq jours avant sa publication.

Selon monsieur Dorion, le journal a privé le public du droit de recevoir une information juste et de qualité en plus de provoquer des réactions hâtives.

La SSJB reproche particulièrement au quotidien sa manchette qui laissait supposer que la crise des accommodements était due au manque d'ouverture d'esprit des Québécois.

 Regarder le reportage de l'émission LCN du 25 mai 2008 à TVA
Pascale Déry s'entretient avec le président de la Société Saint-Jean-Baptiste, Jean Dorion.


La Presse, dimanche 25 mai 2008

La SSJB dépose une plainte contre The Gazette

Presse Canadienne
Montréal



Jean Dorion
Photo Martin Tremblay, La Presse
Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB), Jean Dorion, a fait parvenir une plainte au Conseil de presse du Québec, blâmant la présentation du rapport Bouchard-Taylor faite par le quotidien The Gazette, cinq jours avant sa publication.

En entrevue dimanche, M. Dorion a déclaré que le journal a privé le public du droit de recevoir une information juste et de qualité en plus de provoquer des réactions hâtives dans la population.

«Nous avons déposé une plainte parce que nous pensons que le droit du public à une information pondérée n'a pas été respecté par ce journal dans ce cas, comme dans bien d'autres d'ailleurs» a-t-il déclaré.

La SSJB en a en particulier contre la «une» du quotidien, qui laissait croire que la principale cause de la crise des accommodements était le manque d'ouverture d'esprit des Canadiens-français.

«(...) manifestement, la façon dont la Gazette l'a présenté (le rapport) était trompeuse et donnait l'impression que la commission estimait que ceux qu'on appelle les Canadiens français étaient les seuls responsables ou les principaux responsables de la crise que le Québec vient de vivre et donnait aussi l'impression que la recette, c'est qu'ils apprennent l'anglais», reproche M. Dorion.

Dans son reportage, The Gazette laissait croire que l'apprentissage de l'anglais par les Canadiens français était le premier moyen pour remédier à la situation.

Selon M. Dorion, le rapport des coprésidents Gérard Bouchard et Charles Taylor est juste et correct dans son ensemble, même s'il y a des lacunes en ce qui a trait à la question de la langue.

«Beaucoup d'aspects de ce rapport sont parfaitement corrects et sont d'ailleurs en ligne avec ce que nous-mêmes, à la Société St-Jean Baptiste de Montréal (...), nous avons dit. (...). Il y a des lacunes, cependant sur la question de la langue où, vraiment, la commission a été beaucoup trop faible. Sur la question des balises à apporter, aussi, la commission n'est pas allée jusqu'au bout de son mandat, à notre avis», a expliqué M. Dorion.

 Télécharger cet article au format PDF
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.