PATRIOTES
SAINT-EUSTACHE (QUÉBEC)
http://www.patriotes.cc http://www.patriotes.org
88 visites, 95 pages affichées

 

Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
Claude Carignan: «Ce n’est pas à la Ville à trouver une solution»
La Concorde, mercredi 21 janvier 2009

Claude Carignan: «Ce n’est pas à la Ville à trouver une solution»

La paroisse Saint-Eustache songe à se départir de l’église mère

par Dany Cloutier


M. Claude Carignan, maire de Saint-Eustache.
Le maire de Saint-Eustache, Claude Carignan, croit que c’est à la fabrique de la paroisse Saint-Eustache et non pas à la Ville d’assumer le leadership en ce qui a trait à son désir de se départir de l’église mère de Saint-Eustache, faute de moyens financiers pour en assumer l’entretien.

Le maire de Saint-Eustache réagissait ainsi à la conférence de presse intitulée Une église à donner qu’a tenue la fabrique avant les fêtes. Au cours de la dernière séance du conseil municipal, le lundi 12 janvier dernier, Claude Carignan a affirmé que son administration n’a pas à assumer la responsabilité de trouver une solution. Il faut plutôt, dit-il, que la fabrique mette sur pied un comité élargi composé de membres de toute la communauté eustachoise: «La Chambre de commerce, la Société d’histoire, les Chevaliers de Colomb, et la Ville aussi, dit-il. Je ne veux pas engager la Ville sans que la décision en soit une de communauté.» Une chose est certaine, cependant: l’aspect patrimonial et historique de ce symbole doit être pris en compte dans la décision à prendre, l’église mère étant étroitement liée à la rébellion des Patriotes.

Des représentants à la table de concertation

Son administration souhaite d’ailleurs avoir deux représentants au sein du comité, dont le choix n’avait pas été fixé au moment de la tenue de la séance ordinaire de janvier. Il s’agirait cependant de conseillers municipaux qui seront soutenus par des fonctionnaires. Les noms de Raymond Tessier, Sylvain Mallette et André Biard ressortent du lot. En soutien à d’éventuels représentants à la table élargie, la Ville veut d’ailleurs mettre sur pied un sous-comité, à l’interne, pour bien étudier la problématique et étoffer sa position. Une réflexion en profondeur s’impose cependant, étant donné le caractère religieux de l’institution.

Il n’est pas question d’imiter la Municipalité de Saint-Placide, qui a acquis son église au coût de 1 $. «C’est un peu plus complexe ici», a-t-il dit. Pour sa part, le conseiller du quartier du Vieux-Saint-Eustache, Sylvain Mallette, souhaite la présence de membres du comité des biens et des sites patrimoniaux de la Ville, de même que de représentants du comité consultatif d’urbanisme. «Nous avons à faire un travail de fond, et des choix politiques seront faits», a-t-il affirmé.

 Télécharger cet article au format PDF
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.