PATRIOTES
SAINT-EUSTACHE (QUÉBEC)
http://www.patriotes.cc http://www.patriotes.org
69 visites, 76 pages affichées

 

Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
LOUIS RIEL : JOURNAUX DE GUERRE ET DE PRISON
Mercredi, le 12 octobre 2005

Stanké Quebecor média
7, Chemin Bates
Outremont Québec
H2V 4V7
Tel : (514) 396-5151
Téléc : (514) 396-0440
Courriel : editions@stanke.com


COMMUNIQUÉ :
À PARAîTRE LE 26 SEPTEMBRE 2005



LOUIS RIEL : JOURNAUX DE GUERRE ET DE PRISON
(présentation, notes et chronologie métisse 1604-2006 par Ismène Toussaint)


Une grande épopée de l’Ouest canadien revit dans ce livre dont le héros, Louis Riel, fut exécuté arbitrairement au nom d’un ultranationalisme qui a déshonoré à tout jamais ses pratiquants.

Le Journal de guerre en est un de combat, mais aussi un recueil de réflexions intimes sur la pensée de l’homme politique, sur les événements de sa vie, et surtout sur les Métis, son peuple dépossédé. Il se compose aussi de rêveries, de visions, de prémonitions. Les faits historiques y côtoient une dimension imaginaire confinant à la voyance puisqu’une partie de ses prophéties s’est déjà réalisée. En effet, le 8 mai 2005, une union entre les Métis canadiens français de l’Ouest et une partie appréciable de ceux de l’Est du Canada était conclue.

Comme les dernières lettres des condamnés à la peine capitale, le Journal de prison tente d’apprivoiser la mort. Riel y développe toutes ses oppositions intimes, son mysticisme romantique sur les entités supérieures et l’au-delà. On y ressent aussi la grande solitude des combattants qui doutent encore. Dans ces deux journaux, les notes de l’auteur sont comme des miroirs mettant en valeur avec maints détails les tenants et les aboutissants d’un des chapitres cardinaux de l’histoire du Canada et du Québec.

On y découvre également un aspect méconnu de Riel : celui d’homme de lettres. Enfin, des hommages et une chronologie inédite, de 1604 à nos jours, décrivent l’histoire de la famille Riel et la lutte des Métis pour leurs droits, qui débouche actuellement sur la résurgence d’un mouvement riellien, mené par Gabriel Dufault, au Manitoba, et Raymond Cyr, au Québec.

Louis Riel avait prévu qu’une centaine d’années après sa mort, le peuple métis s’éveillerait et que les écrivains et les artistes en seraient les porte parole.

Une autre prophétie qui se réalise ici.

Auteur, chroniqueur (Prix André-Laurendeau), docteur ès lettres, Ismène Toussaint est née en Bretagne et a vécu au Manitoba. Enfant spirituelle de Louis Riel, elle lui a consacré deux ouvrages, de nombreux articles, émissions, conférences, et œuvre à l’union entre les Métis canadiens-français de l’Ouest et ceux de l’Est.
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.