PATRIOTES
SAINT-EUSTACHE (QUÉBEC)
http://www.patriotes.cc http://www.patriotes.org
42 visites, 42 pages affichées

 

Bienvenue ! Login
AAQ.CA Autochtones Indiens
Denise Beaudoin est nommée Patriote régionale de l’année
Concorde, mercredi 13 décembre 2006

Souper des Patriotes
Denise Beaudoin est nommée Patriote régionale de l’année
par Martin Leclerc


Benoît Coulombe, président de la section Jean-Olivier-Chénier de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, a décerné le titre de Patriote régionale de l’année à la députée de Mirabel, Denise Beaudoin, en compagnie de Bernard Landry. (Photo Yves Déry)
Au Souper des Patriotes tenu samedi dernier à la salle des Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache, la section Jean-Olivier-Chénier de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM) a décerné à la députée de Mirabel, Denise Beaudoin, le titre de Patriote régionale de l’année.

Née à Lachute et élevée dans un quartier où l’on ne retrouvait que deux familles francophones, Denise Beaudoin a été de toutes les batailles pour le fait français dans cette localité. Elle a refusé de parler en anglais au célèbre magasin Eaton de Montréal. Elle s’est retrouvée sur la liste noire lors des évènements d’octobre 1970. Elle a obtenu son barreau en 1976 et a été conseillère juridique pour les expropriés de Mirabel. Elle a été candidate pour le Parti québécois dans la circonscription électorale d’Argenteuil lors des élections de 1998 avant d’être élue députée de Mirabel en 2003.

«Être associée aux Patriotes de 1837-1838, mentionne Denise Beaudoin, c’est un très grand honneur. Si Stephen Harper a réussi à faire l’unanimité au Parlement canadien sur la reconnaissance du Québec comme une nation, dans les jours suivants les sondages ont démontré que 77 % des Canadiens rejettent la nation québécoise. L’avenir que les Patriotes ont rêvé ne peut être réalisé que par les Québécoises et les Québécois.»

Elle a terminé son mot de remerciements par une parole déjà dite dans le passé par Bernard Landry: «Quand une nation comme le Québec prend conscience qu’elle est une nation, il n’y a pas d’autre issue que la liberté.»

Avant le Souper des Patriotes, la commémoration avait débuté en après-midi par une marche au son du tambour qui regroupait une cinquantaine de participants à partir de la salle des Chevaliers de Colomb, rue Saint-Nicolas, jusqu’au cimetière où se trouve le monument funéraire de Jean-Olivier Chénier. Après le dépôt de fleurs au monument de Chénier, une messe a été célébrée à l’église Saint-Eustache.

«C’est la 19e année que nous faisons cette journée commémorative des Patriotes, affirme le président de la section Jean-Olivier-Chénier de la SSJBM, Benoît Coulombe. Nous sommes fiers de notre chef Patriote de Saint-Eustache, Jean-Olivier Chénier. C’est notre héros national au même titre que Papineau. Il dérangeait tellement les Anglais que lorsqu’ils l’ont tué, ils ont mis son cœur au bout d’une baïonnette pour le montrer à toute la population.»

Bernard Landry
Il y avait un autre invité de marque lors du Souper des Patriotes en la personne de Bernard Landry, nommé récemment Patriote de l’année. Fidèle à son habitude, M. Landry a livré un vibrant témoignage.

«Les évènements récents ont fait état de la nation québécoise. Je veux d’abord dire que cette nation existait déjà quand les ancêtres de Stephen Harper sont arrivés sur nos terres. Je vais écrire une lettre à Harper pour le remercier. Cette résolution va aider les Canadiens à se faire une meilleure idée du Québec. Il est écrit que nous sommes une nation dans un Canada uni. Ce sera caduc le jour où on sera indépendant. Les fédéralistes disent que cette mention ne veut rien dire. Cependant, toutes les nations qui peuvent être indépendantes le sont. Les Patriotes voulaient nous donner l’indépendance, ils nous ont donné la démocratie. Nous ferons l’indépendance avec cette démocratie.»
 

Haut de la page
 

Accueil Articles Événements Liens Annonces Discussions Mon Portail Devenir Membre Administration

Copyright © Jean Jolicoeur. Tous droits réservés.